Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

j- lutte des classes, humanisme, actualité- valeurs de la vie contre les valeurs de mort- Sécuritarisme & Totalitarisme- Esperanto- Littérature, poésiee vas-t'faire amerloquer petite ordure !

older | 1 | .... | 26 | 27 | (Page 28) | 29 | 30 | .... | 90 | newer

    0 0


    0 0
  • 08/31/14--04:55: les juifs de France

  • 0 0


    0 0


    0 0


    0 0


    0 0


    0 0


    0 0
  • 09/04/14--09:51: EXIT EURO !
  • 0 0


    0 0
  • 09/05/14--05:45: vie
  • « Nous sommes des ballons que la main du sort pousse aveuglément et d'une manière irrésistible. Nous faisons deux ou trois bonds, les uns sur du marbre, les autres sur du fumier, et puis nous sommes anéantis pour jamais. Tout bien calculé voilà notre lot » « Nous sommes des ballons que la main du sort pousse aveuglément et d'une manière irrésistible. Nous faisons deux ou trois bonds, les uns sur du marbre, les autres sur du fumier, et puis nous sommes anéantis pour jamais. Tout bien calculé voilà notre lot » (Voltaire, lettre du 10 juin 1752)


    0 0


    0 0
  • 09/06/14--01:48: Bertrand Du Donbass

  • 0 0

    PORTRAIT D'UN ÉNIÈME ESCROC DU MARIGOT POLITICARD. ============================================== On commence à en savoir davantage sur le « problème de conformité avec les impôts » (pour reprendre la langue de bois de Matignon) qu'a commi...s le député socialiste de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud, viré en catastrophe du gouvernement 9 jours après sa nomination. Ce porte-parole du PS à l'Assemblée nationale n'aurait tout bonnement.... pas fait de déclarations d'impôts depuis 3 ans ! Ni payé d'impôts non plus, bien entendu. On notera que cette affaire est à peine croyable d'un simple point de vue technique, puisque cet individu était par ailleurs un salarié. Or tous les employeurs sans exception sont légalement tenus de déclarer toute rémunération au fisc, et le système de connexions informatiques de Bercy est désormais très performant (1). Mais le plus saisissant de cet événement est ailleurs. Il tient au fait que Thomas Thévenoud avait le culot de donner publiquement des leçons de transparence et d'intégrité fiscale, et de fustiger ceux qui fraudaient le fisc ! Exactement comme l'avait déjà fait Jérôme Cahuzac avant lui. Tout le monde se rappelle l'affaire Jérome Cahuzac, ancien ministre du budget et lui aussi escroc patenté, qui présidait des "Assises de lutte contre la fraude fiscale" au moment même où il fraudait le fisc en planquant ses revenus sur un compte en Suisse. Face à cet ancien camarade socialiste, le sieur Thévenoud avait pris une pause cauteleuse, faussement compatissante, aux allures d'assassinat : « J'ai une question toute simple à lui poser : pourquoi a-t-il menti à la représentation nationale ? Pourquoi s'est-il menti à lui-même ? ». Au micro de RTL, il avait même qualifié l'attitude de Jérôme Cahuzac de « trahison » (2). Membre de la mission d'information sur la fraude fiscale des personnes physiques, Thomas Thévenoud appelait les fraudeurs à faire « repentance ». Pourfendeur de l'évasion fiscale, il s'exclamait, en tant que porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale : « A l'heure où le président de la République appelle chacun à un pacte de responsabilité, il y a une responsabilité à laquelle nous pouvons appeler les grandes entreprises : la responsabilité fiscale... Chaque citoyen français doit contribuer au financement du modèle social ». En juin 2013, quelques jours après que le chef de l'État avait dénoncé les certains systèmes d'optimisation fiscale de grandes entreprises, il saluait sur son blog « la lutte déterminée contre la fraude et l'optimisation fiscale. [...] C'est une véritable rupture avec la politique de la droite qui avait fait de l'amnistie fiscale un de ses sujets favoris ». Le 22 juillet 2013, depuis la tribune de l'Assemblée nationale, il avait le culot de commencer son intervention lors du débat sur la "loi sur la transparence sur la vie publique" par cette phrase bien sentie : « En 1757, Rousseau écrivait à d’Alembert : ‘‘Combien de vertus apparents cachent souvent des vices réels’’... » ----------------------- Pour prendre toute la mesure d'un pareil Tartuffe - bien entendu parfait européiste par ailleurs - , il est de salubrité publique de visionner et faire circuler la vidéo du bref récapitulatif des déclarations moralisatrices de Thomas Thévenoud qui vient de sortir sur Internet : https://www.youtube.com/watch?v=dBZw9aPKbBM Avec un François Hollande qui s'est fait élire sur la promesse « mon ennemi, c'est la finance », et qui nomme ensuite Emmanuel Macron, banquier d'affaires et associé chez Rothschild, comme ministre de l'économie, - et sans évoquer de nouveau ici les scandales sans nombre qui ont transformé l'UMP en cloaque -, cette affaire Thévenoud montre à quel degré de mensonge, de cynisme et d'escroquerie généralisée le monde politique ayant accès aux médias de grande diffusion est tombé. FA 06/09/2014


    0 0
  • 09/06/14--12:55: maison
  • Les mouchoirs sont rangés dessus les robes
    La cuisine est allumée depuis cent ans
    Le lavoir est trop loin et il gèle
    A mémoire fendre
    Les rideaux pèsent leur poids d’homme
    Les volets se sont fâchés avec les tilleuls du dehors
    Ils se referment en eux-mêmes
    La tristesse est cachée dans une laine bleue
    Jamais je ne sortirai de cette maison
    Peut-être pourtant pour aller vers le puits
    Caillou dans le seau
    Oui je veux bien qu’il n’y ait plus d’après

    gil pressnitzer « Hommage à Bérimont »


    0 0


    0 0
  • 09/09/14--08:14: --none--
  • en queques phrases Chouard dit TOUT ! sur la télévision ! la "voix de nos maîtres, un moment historique


    0 0
  • 09/09/14--11:07: 3000 dans les deux cas

  • 0 0
  • 09/10/14--11:00: --none--
  • justice censée être rendue "au nom du peuple français" ....


    0 0
  • 09/11/14--06:13: les girafes n'existent pas
  • Pour répondre à tous les "debunkers", sceptiques, zététiciens, "rationalistes" et autres traqueurs wikipédiens de "pseudo-sciences", qui nous affirment que les phénomènes parapsychologiques, et plein d'autres, n'existent pas, ou que les évènements du 11 septembre ne peuvent qu'être le fait d'un complot islamiste international, Jacques Bergier avait employé la méthode socratique; il avait prouvé "par A plus B divisé par Z" que les girafes n'existent pas, voici sa démonstration, qui en vaut bien d'autres....



    Pour un esprit bien rompu aux méthodes scientifiques modernes, la vraie démonstration de la non-existence de la girafe réside dans le fait que la girafe n'existe pas. Ce genre de raisonnement est appelé « la méthode de Lavoisier » : on sait que le fondateur de la chimie avait démontré de cette façon l'inexistence des météorites en déclarant « qu'il ne peut pas tomber des pierres du ciel, parce qu'il n'y a pas de pierres dans le ciel ».

    Dans les temps modernes, cette méthode a été brillamment employée par M. Simon Newcomb qui démontra que les avions ne peuvent pas voler parce qu'un aéronef plus lourd que l'air est impossible et M. Imbert Nergal, qui démontra que les phénomènes parapsychologiques n'existent pas parce qu'il n'y a pas de phénomènes parapsychologiques. D'autres savants ont exercé la même besogne de salubrité, ce qui fait qu'un Américain appelé Charles Fort a pu faire tout un volume, intitulé « Le livre des Damnés », consacré aux faits ainsi expulsés à juste titre du corps de la Science.
    Parmi ces faits damnés, la légende de l'animal appelé « girafe » est particulièrement frappante.
    Le voyageur sogdien et arabephone Al Kwraismi a, pour la première fois, décrit cette bête mythologique au cou extrêmement allongé. Depuis, de nombreux voyageurs ont prétendu avoir vu ou même photographié des girafes. Et la revue Planète n'a pas hésité, pour abuser ses lecteurs trop confiants, à accréditer ce mythe pernicieux, en dépit des mises en garde du grand savant André Parinaud.
    Il est donc intéressant d'examiner comment une telle légende peut avoir pris naissance. Plusieurs explications sont possibles :

    1 - L'explication optique :
    On sait que les déserts, où l'on a signalé des girafes, sont également les lieux de nombreux mirages. Ces mirages sont dus au phénomène d'inversion. Ce phénomène consiste en ceci : pour des raisons bien connues des météorologistes, il arrive qu'une couche d'air froid se trouve superposée à une couche d'air chaud qui aurait dû se trouver au dessus de la couche d'air froid. La différence de densité des deux couches d'air produit alors une courbure des rayons de lumière et un mirage. Un objet est alors vu à un endroit où il n'est pas, ou sous une forme modifiée. Très fréquemment l'inversion fait apparaître un objet sous une forme allongée comme les miroirs déformants des foires. Il est donc parfaitement admissible qu'un animal tout à fait ordinaire et bien connu, une licorne par exemple, puisse apparaître à l'explorateur sous une forme invraisemblable et allongée et donner ainsi naissance à la légende de la girafe.

    2 - L'explication par la soif :
    Le mirage qui a donné naissance à la girafe peut également être d'une origine purement psychologique. Perdu dans le désert et assoiffé, l'explorateur peut, dans un état de semi-conscience, rêver qu'il a un cou extrêmement long lui permettant d'atteindre l'oasis la plus proche. Quoi de plus naturel que de le voir aussi imaginer un animal impossible qui a justement le cou d'une longueur invraisemblable ?

    3 - L'explication psychanalytique :
    Un psychanalyste allemand éminent, Herr Professor Hegebur, dans son ouvrage « Prolégomènes à l'introduction d'une approche de la connaissance de la girafe », fait observer très justement que le long cou de la girafe n'est autre qu'un symbole phallique. C'est là également une explication plausible du mythe de la girafe. On sait que c'est de la même façon qu'on a réfuté la naïve superstition de certains sauvages selon laquelle le suc du champignon penicillium notatum pouvait avoir une action curative sur les maladies. Ce champignon est de toute évidence un symbole phallique. L'existence d'un produit extrait du penicillium notatum appelé « pénicilline » et auquel on attribue des vertus curatives merveilleuses est, bien entendu, pure superstition.
    Nous voyons ainsi que le mythe de la girafe peut parfaitement trouver son explication dans des considérations soit optiques, soit de physiologie, soit de psychanalyse.
    La méthode scientifique moderne n'aura pas de difficultés à démentir aussi les autres affirmations saugrenues d'excentriques dans le genre de Charles Fort.
    Il est bien connu qu'il ne peut pas y avoir de faits qui n'aient été déjà décrits dans les nombreux et excellents ouvrages publiés par l'Union Rationaliste (16, rue de l'école Polytechnique). Tout fait non décrit dans ces ouvrages peut certainement être réduit à des illusions ou à des hallucinations collectives.
    Signalons, pour terminer, un fait curieux qui montre à quel point la sagesse populaire rejoint la méthode scientifique. Un fermier américain à qui on avait montré un dessin représentant la prétendue girafe s'est écrié : « Il n'y a pas d'animal comme ça ! » N'est-ce point merveilleux de voir à quel point le gros bon sens populaire rejoint ainsi la rigueur de la méthode scientifique ?


older | 1 | .... | 26 | 27 | (Page 28) | 29 | 30 | .... | 90 | newer